ORGUE

Organisation du travail, durabilité sociale et transmissibilité des grandes exploitations laitières à la française dans l’après quota

(Novembre 2015 – Décembre 2018)

Problématique


La filière laitière française est engagée dans un accroissement rapide de la taille des troupeaux couplé avec l’émergence de nouveaux types de collectifs de main-d’œuvre et le développement de technologies innovantes (automates, capteurs, NTIC). Les éleveurs laitiers sont confrontés à des risques d’échecs liés à ces évolutions rapides qui pourraient être source d’arrêt précoce de l’activité, de difficultés à maintenir et à renouveler ces populations d’éleveurs, mais aussi à transmettre les exploitations. La question du travail, de la qualité de vie et des ressources humaines devient ainsi l’enjeu majeur pour les choix stratégiques, les compétences des éleveurs, et plus globalement la pérennité et l’attractivité du secteur laitier. L’objectif général du projet est de produire des connaissances et des outils permettant de renforcer la durabilité sociale et la transmissibilité de systèmes laitiers de demain.

Mots clés


Durabilité sociale, exploitations laitières, gestion des ressources humaines, nouvelles technologies

Partenaires


LISC UMR Métafort + Idele, Chambres d’agriculture (Bretagne, Sarthe, Normandie, Lorraine, Haute-Loire, Aveyron), EDE du Puys de Dôme, Eilyps, Littoral Normand, BTPL, GAEC et Sociétés, Irstea, AgroSup Dijon, Agrocampus Ouest, EPL Le Rheu, CFE Cannapeville, ALPA54, EPLEFPA Meurthe et Moselle, EPLEFPA Yssingeaux

Financement


Casdar